Urgences et visites médicales à domicile 24H/24 et 7J/7

0606-088-088 / 0707-088-088

Prévention des cystites et des infections urinaires

1. Boire beaucoup et régulièrement
Boire beaucoup, au minimum 1,5 litre par jour, afin que les urines soient moins concentrées : cette attitude représente un des meilleurs moyens d’éviter une cystite. D’autre part, il est important de répartir les boissons tout au long de la journée, et ceci même si la sensation de soif n’est pas présente.

 

2. Eviter les pantalons serrés et les sous-vêtements synthétiques
Le port de pantalons serrés et les sous-vêtements synthétiques favorisent la transpiration à l’origine d’une prolifération microbienne pouvant provoquer des infections urinaires.

 

3. Lutter contre la constipation
Une constipation représente un facteur des cystites récidivantes. En effet, la stagnation des selles au niveau du rectum favorise la prolifération microbienne. Il est important d’adopter un régime équilibré en incorporant plus de légumes verts, de fruits, de fibres, de prendre ses repas à heures fixes et d’avoir une activité physique.

 

4. Une toilette intime très soigneuse
La toilette intime quotidienne doit être faite, en utilisant de préférence de l’eau et un savon doux. Ne pas utiliser le même gant de toilette pour la vulve et l’anus.

 

5. Après la selle
Passer le papier de toilette d’avant en arrière pour éviter la présence de germes intestinaux près des voies urinaires.

 

6. Se laver les mains
Ne pas oublier de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, notamment lorsque vous urinez ou allez à la selle.

 

7. Uriner régulièrement tout au long de la journée et ne pas se retenir
Uriner régulièrement, entre 4 à 5 fois par jour, régulièrement réparti tout au long de la journée et ne pas se retenir.

 

8. Uriner après chaque rapport sexuel
Uriner après chaque rapport sexuel permet d’éliminer et d’éviter la prolifération de germes contractés durant les relations sexuelles.

 

9. Prudence lors des règles
Changer régulièrement de protection durant les règles afin de ne pas favoriser une stagnation microbienne.

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *